Les enfants font moins de sport, sont moins endurants...

par cycloexideuil16  -  29 Janvier 2014, 06:53

Surpoids et manque d'activité font que leurs capacités cardio-vasculaires sont moindres que celles de leurs parents au même âge. Ils pourraient être la première génération à vivre moins longtemps que la précédente.

Les enfants sont de moins en moins endurants: leurs capacités cardio-vasculaires sont inférieures de 15 % à ce qu'étaient celles de leurs parents au même âge, selon une étude présentée aux sessions scientifiques 2013 de l'American Heart Association, à Dallas.

L'équipe de Grant Tomkinson, de l'université d'Australie-Méridionale, a analysé 50 études menées entre 1964 et 2010, évaluant l'endurance de plus de 25 millions d'enfants âgés de 9 à 17 ans et vivants dans 28 pays (des pays riches pour la plupart). Une analyse statistique a permis de comparer leur condition physique selon deux critères: quelle distance ils pouvaient parcourir en un temps donné (entre 5 et 15 minutes), et combien de temps ils mettaient pour parcourir une distance donnée (un demi à un mile, soit 800 mètres à 1,6 kilomètre).

Ils courent moins vite et moins longtemps

Conclusion des chercheurs australiens: les enfants d'aujourd'hui courent moins vite, et moins longtemps que leurs parents ne le faisaient au même âge. Depuis les années 1970, tous les dix ans, les enfants ont perdu en moyenne 5% de leurs capacités cardio-vasculaires. Des résultats valables pour les filles comme pour les garçons, quel que soit l'âge et (avec quelques menues variations toutefois) quel que soit le pays.

«Nous n'avons pas de données complètes avant 1975, mais cela semble être le point de basculement où les choses ont commencé à empirer. Les deux principaux coupables semblent être l'augmentation du poids des enfants et leur moindre pratique d'une activité physique prolongée et vigoureuse», explique Grant Tomkinson. En effet, dans chaque pays, la perte d'endurance est proportionnelle à l'augmentation du poids. «De 30 à 60% de la perte d'endurance à la course peut être expliquée par l'augmentation de la masse graisseuse», conclut le chercheur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :